Travailler sur les peurs de son cheval

Le cheval est une proie. Il a naturellement besoin de coopérer avec ses congénères, de se protéger et de surveiller son environnement. 

Dans la nature, le cheval vie en troupeau.

La plupart du temps, les individus vivent en "famille" ou en "groupe" :

- les familles sont constitués d'un étalon, de deux à cinq juments (en moyenne), des poulains et des jeunes ;

- les groupes sont, quant à eux, constitués de plusieurs jeunes en quête de créer une famille.

Les jeunes juments peuvent parfois quitter leur famille pour en inclure une nouvelle, ce qui est beaucoup plus rare pour les jeunes mâles.

Encore une fois, ce mode de vie en troupeau pousse chaque individu à prendre ses responsabilités et apporter sa contribution à la surveillance envers les prédateurs potentiels.

Ce fonctionnement est doublé d'une confiance et d'un respect profond pour le leader du troupeau. Le leader est le cheval (souvent une jument en réalité) qui est le plus capable d'apporter la sécurité au troupeau et de le guider vers les points d'eau et les zones de pâture. 

En cas de danger, on observe deux comportements :

- d'abord la fuite

- ensuite l'observation

En effet, lorsque le cheval se sent en danger, il prendra systématiquement la fuite. Il fuira jusqu'à ce qu'il soit à une distance suffisante pour ne plus être en danger puis se figera pour observer.

Mon rôle est alors d'enseigner au cheval à ne plus fuir systématiquement mais à prendre conscience de son propriétaire et à attendre ses ordres.

On va remplacer l'instinct de fuite par l'immobilité active et le regard sur le leader.