7 Conseils pour améliorer le phénomène de Digestion de son cheval – Savoirs essentiels

Mis à jour : 20 avr. 2020




14 Faits sur l’anatomie du système digestif et conséquences sur l’alimentation

1. Le cheval est un grand herbivore monogastrique, ce qui signifie que, à la différence des vaches par exemple, il ne possède qu’un seul estomac ;


2. L’estomac du cheval est petit, entre 15 et 18L seulement ;


3. Répartition du Volume de chaque organe du système digestif par rapport au Volume total de ce système :

- 7% pour l’estomac

- 30% pour l’intestin grêle

- 60% pour le gros intestin ;



4. Le cheval doit mastiquer et mâcher ses aliments longtemps et beaucoup saliver pour réussir à bien digérer ;


5. Le cheval doit manger régulièrement au long de la journée pour atteindre son niveau d’apport énergétique quotidien nécessaire (entre 15 et 19h par jour) ;


6. Le cheval ne mange pas en continu mais réparti naturellement sa prise de nourriture en repas (séparé donc par des pauses) ;


7. Le cheval ne peut pas ingurgiter des quantités de repas trop grandes en une seule prise ;


8. Les micro-organismes présents dans le tube digestif du cheval sont essentiels à l’assimilation des nutriments pour le cheval ;


9. Les micro-organismes présents dans le tube digestif du cheval sont sensibles aux variations de nourriture et aux produits trop acides ;


10. Le cheval préfère manger les jeunes pousses car elles ont une valeur énergétique plus haute ;


11. Les incisives du cheval sont faites pour couper l’herbe rase ;


12. Les herbes hautes ne sont pas aux goûts des chevaux et sont souvent utilisées comme « zone de déjection » par les troupeaux ;


13. Les poussières ou moisissures, notamment présentes dans les céréales, les grains et le foin non mouillé, sont susceptibles de remonter facilement dans la trachée du cheval lorsqu’il mange la tête haute ;


14. Les risques de bouchons ou de « fausse route » sont plus élevés lorsque le cheval mange la tête haute.



7 Conseils pour aider votre cheval à mieux digérer :

1. Le cheval a besoin de fibre (foin, herbe) pour s’alimenter, il est important qu’ils en reçoivent en quantité suffisante (rappelle : le cheval sauvage broute 15 à 19h par jour) ;


2. Les herbes ne sont pas toutes de la même famille. Il faut limiter les herbes dites « légumineuses » (comme la Luzerne) à moins de 50% de l’herbe du terrain : le cheval ne peut pas détoxifier les métabolites présents dans les légumineuses ;


3. Limiter la hauteur des herbes dans le pré :

- Entre 7 et 10cm (apport énergétique maximal) : le cheval peut aller au pré,

- Inférieur à 5cm le cheval doit être changé de pré pour ne pas détériorer le terrain,

- Les herbes ont déjà des épis et des graines : la valeur énergétique des herbes est moindre et les plantes sont moins digestes.


4. Limiter les céréales si possible (telles que l’orge ou l’avoine) : elles ont des pouvoirs acidifiants très fort et créent des inflammations dans l’estomac du cheval ;


5. Effectuer des changements alimentaires par étape : permet de maintenir un microbiote sain ;


6. Fractionner un maximum les repas du cheval : permet une meilleure assimilation des nutriments et une diminution des risques liés à la digestion (bouchons, coliques, ulcères) ;


7. Permettre au cheval de manger ses repas la tête vers basse (au sol) : diminution des risques liés à l’ingestion d’aliments (bouchons, etc.) ou aux poussières (toux, etc.).


Ce qu’il faut retenir :

Il faut retenir de ces conseils que le cheval est avant tout un herbivore monogastrique taillé pour brouter l’herbe jeune à haute teneur énergétique. Leur petit estomac est lié à leur capacité à ingurgiter tout au long de la journée du fourrage ou de l’herbe. Les chevaux doivent manger avec la tête au sol afin de limiter les risques d’irritation, de bouchons ou toute autre pathologie liée à des moisissures, des poussières ou des pollens.


Bibliographie et pour approfondir :

MARNAY-LE MASNE, L., La digestion, IFCE, https://equipedia.ifce.fr/elevage-et-entretien/alimentation/nutrition-et-ration/la-digestion.html, 2016.

Dr. WRIGHT, B., Structure et fonction du système digestif des chevaux, Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales, Ontario, https://equipedia.ifce.fr/elevage-et-entretien/alimentation/nutrition-et-ration/la-digestion.html, 1999.

PARISOT, G., La digestion du cheval, Podologie équine…libre, https://podologie-equine-libre.net/2013/04/01/la-digestion-du-cheval/, 2013.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Nouveauté à venir !!

D'ici quelques semaines, la construction des boxes sera finies et je pourrai proposer une pension spéciale pour la remédiation des problèmes de comportement de vos chevaux.

 

06 31 85 82 85

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram
  • YouTube

©2020 par Lisa KUPET, LK.Comportementaliste. Créé avec Wix.com