Mon travail me permet de rencontrer un certain nombre de chevaux. Chacun, à sa manière, m'a permis d'évoluer dans mon métier et de perfectionner mes méthodes.

Les quelques exemples ci-après montrent les résultats qu'il est possible d'obtenir avec mon travail.

 

J'ai choisi deux exemples très différents pour illustrer mes propos : un petit Pur-Sang Arabe timide et réservé, et un Pure Race espagnole d'une dizaine d'année mordeur et traumatisé par son passé.

Dans le premier cas, Zoltan est un cheval qui n'a jamais vraiment osé exprimer ses émotions. Il vivait dans son moi-intérieur, sans interagir avec l'Humain. Son éducation l'a amené à se laisser mener sans proposer. Etant un cheval calme et docile, ses propriétaires n'ont pas remarqué que Zoltan s'enfermait petit à petit dans son esprit et quittait petit à petit les interactions sociales avec les Hommes. Mon travail lui a permis d'enfin exprimer ses émotions et proposer par lui-même des activités et des jeux.

Dans le second cas (voir deuxième page), un cheval qui a vécu des épisodes traumatisants dans sa jeunesse. Il a été éduqué à la méthode espagnole, une méthode qui peut être mentalement et physiquement délicate à supporter pour les chevaux. Il a sans doute été habitué à la violence, verbale voir physique, et à la domination négative. Son propriétaire actuel a sauvé le cheval et a entamé il y a des années le travail, travaillant de manière positive et avec patience ; cependant, la remédiation totale de ses traumatismes ne peut se faire en utilisant des moyens classiques. Depuis quelques mois, j'ai donc intégré leur "petite équipe" pour apporter ma vision et mes méthodes. Les progrès son flagrants et il commence à se "poser" et à apprécier sans stress les interactions avec l'Homme.

Exemple 1 : Apporter de l'intérêt à un cheval timide et apathique : l'exemple de Zoltan - Protocole non exhaustif

Le protocole ci-dessous montre les étapes importantes du travail que j'ai réalisé avec Zoltan. Ces étapes sont non exhaustives mais permettent de situer globalement l'avancée du travail de Zoltan dans le temps.

Rappelons avant tout que la remédiation est dépendante de la capacité de chaque cheval. Les temps d'apprentissages sont donc variables en fonction de l'âge, du vécu, des capacités cognitives ou des expériences du cheval.

Initiation du travail : 

- Evaluation de la situation : Zoltan n'ose pas s'exprimer librement en présence d'Humains

- Le travail à réaliser : Apprendre à Zoltan à interagir socialement avec moi - Créer un dialogue positif et efficace entre nous - Capter l'attention de Zoltan - Développer des exercices ludiques pour maintenir en forme Zoltan

Développement du travail :

Phase 1 : Zoltan doit apprécier être avec moi

Pour ce travail, j'ai commencé par proposer des actions simples mais très positives. Pour cela, j'ai utilisé ds carottes comme friandises, puis comme récompenses*.

Dès le premier jour, un grand changement s'est produit puisque par le biais de son estomac (par les carottes) j'ai pu intéresser Zoltan. Les yeux se sont illuminés et ont commencé à suivre mes mains. Au départ, je n'ai pas cherché à capter son attention "les yeux dans les yeux", car c'est encore trop tôt. Le point important ici est de se souvenir qu'il faut avancer à la vitesse du cheval. Lui en demander trop et trop vite est contre-productif.

IMG_0966.JPG

Zoltan s'approche et accepte le contact, sans pour autant le rechercher

Phase 2 : Zoltan me regarde

Cette phase est importante. Au départ, Zoltan regardait les mains et les carottes, il était attentif à mes demandes mais uniquement pour récupérer la récompense alimentaire. Dans cette deuxième phase, il est essentiel de transformer les attentes du cheval. Je commence alors à demander des contacts visuels fréquents, et de plus en plus longs.

image00011.jpeg

Zoltan cherche le contact lorsque je ne lui propose rien : il est intéressé et me recherche

Phase 3 : Zoltan me propose des choses

Ici, l'objectif et de débloquer définitivement Zoltan. On va alors favoriser chacune de ses interactions et lui apprendre des exercices de plus en plus précis, tout en gardant le côté ludique.

Je propose des jeux, des exercices de précisions ou encore des parcours, pour varier l'activité et veiller à garder l'intérêt de Zoltan.

Je travaille principalement avec la voix, sans pour autant abandonner la récompense alimentaire pour garder un intérêt fort lors des nouveaux exercices. La valorisation de son travail, grâce à la voix d'abord et ensuite la récompense alimentaire, est importante pour pérenniser le travail et créer une dynamique uniquement positive.

La finalité de ce processus est de supprimer dans l'esprit du cheval les souvenirs négatifs pour les remplacer par du positif.

Zoltan apprend à différencier des objets et joue avec moi

Phase 4 : Zoltan s'exprime librement

Maintenant que le protocole de résilience est accompli, Zoltan a réappris à s'exprimer. Il montre lorsqu'il est heureux de ce que je lui propose, mais aussi lorsqu'il ne souhaite pas travailler un exercice en particulier.

La relation que j'ai avec Zoltan est très profonde et je continue à m'en occuper tous les jours car notre relation est maintenant entérinée et très fructueuse.

Le lien qui nous uni permet de passer des obstacles très stressants pour Zoltan : les obstacles au sol telle que la bâche l'a toujours terrifié mais il me suit par intérêt en confiance

*Le principe des récompenses sont détaillés dans l'onglet "Lexique" (voir lien)